scène de ménage au 104

Insurrection à la bibliothèque

Cette information serait-elle passée inaperçue sur la bibliosphère ? La bibliothèque de la communauté de Tarnac vient d'être perquisitionnée par les enquêteurs chargés de "l'affaire" Julien Coupat comme le raconte Libération dans son édition du mardi 21 avril.

Rendez-vous compte : les lectures de Julien Coupat pourraient faire apparaître sa culpabilité parmi les 5000 volumes que compte la bibliothèque comme le marc dans le fond d'une tasse de café.

Grand lecteur, Julien Coupat aurait lu Toni Negri, un ouvrage  sur les black blocks ... Peut-être même étaient-ils abonnés (ceci est une bibliothèque communautaire pas personnelle, ne l'oublions pas) à Végétariens magazine, peut-être même lisaient-ils la série entière de bandes-dessinées Retour à la terre, des ouvrages d'astronomie, des polars scientifiques, des manuels de bricolage ...

Imaginez votre dossier d'abonné à la bibliothèque disséqué par le menu pour faire votre portrait chinois : Débuter sous Ubuntu, le dernier Jonathan Coe, Tout Locas des frères Hernandez, le référent du curry indien, le Phaidon sur Francesca Woodman ... Qui suis-je à tes yeux ? Avez-vous déjà ressenti ce je-ne-sais-quoi d'intimité dévoilé quand une personne regarde de près les étagères de livres dans votre salon ?

La Maison des écrivains a mis en place l'opération Je déballe ma bibliothèque, d'après le titre de l'ouvrage de Walter Benjamin. Vous pouvez accéder à la pétition en ligne sur cette page.

Tous les livres pour ta bibliothèque

Mardi 21 avril ce fut également l'ouverture de la librairie du 104. J'y ai acheté L'insurrection qui vient écrit par le Comité Invisible aux éditions de La Fabrique. La boîte à outils de la librairie propose également le texte de Walter Benjamin, Je déballe ma bibliothèque.

Dans un autre genre, le blog dans ma bibliothèque propose des interviews vidéos de personnalités, enfin plutôt people (dont la plupart du genre William Rejault et Emma Daumas m'étaient totalement inconnus !). Quitte à appréhender les facettes via les lectures d'une personnalité, préférez la bibliothèque de l'artiste Martha Rosler, souvenez-vous. M.Rosler aurait sans aucun doute été surveillée de près vu son catalogue ...

Pour rappel : suis-je ce que je lis, petite archéologie du livre ...

Pour en savoir plus :
Un article de François Bon sur l'insurrection qui vient
Les éditions de La Fabrique

[Mots-clefs du jour : Les bibliothèques libres de cuisson]

google