formation d'animateurs numériques au centre icomC'est avec une grande tristesse que nous avons appris la semaine dernière la prochaine cessation d'activité du centre icom', l'un des deux pôles du programme France de Handicap International, chargé de la mutualisation des ressources et accès au numérique pour les personnes handicapées. L'ONG a connu ces dernières temps de graves difficultés financières qui l'ont obligée à restructurer ses missions et ses effectifs.

Depuis 1996, le centre icom' est devenu un élément incontournable sur l'accès au numérique pour les personnes handicapées en France. A la fois centre de ressources et centre de formation pour les animateurs et structures numériques accueillant un public handicapé, il accueille individuellement des personnes handicapées pour les initier aux NTIC. l'informatique est bien évidemment un support privilégié pour les personnes handicapées puisqu'il facilite la communication, l'expression et l'accès facilité à l'information et aux services numériques.

Icom' s'est vite avéré comme une ressource indispensable pour tout secteur qui s'applique à accompagner et accueillir du public handicapé : scolarisation numérique, présentation et développement de matériel adapté à tout handicap, formation à l'accueil et à la pédagogie, accessibilité ... De nombreux animateurs et structures ont bénéficié des précieux conseils du centre icom' qui a su servir de lien entre des centres sociaux, des individuels et des structures amenées à former aux pratiques du numérique. Le lien est un des points forts du centre icom' et la restructuration du programme France remet en question ces missions essentielles.

Il ne parait pas inconcevable que les pouvoirs publics interviennent pour garantir de vraies missions de services pour tous assurées depuis 1996 par le centre icom', espérons qu'il pourra très vite retrouver ses activités.

Pour en savoir plus :
Le communiqué de Handicap International
Un dossier sur la place des personnes handicapées dans les Espaces Publics Numériques
Le pôle ressources en ligne

[Mots-clefs du jour : ne pas changer est-ce disparaitre]