couverture de la vraie vie d'Hélène GeorgesHélène Georges vient de sortir son deuxième recueil de nouvelles chez Michel Lagarde. Première agréable surprise : la couverture bleue apparaît en bonne place dans les librairies spécialisées et soucieuses des petites éditions. On peut donc facilement se procurer La vraie vie d'Hélène Georges et mine de rien c'est une reconnaissance.

Six nouvelles, six prénoms comme autant d'histoires vraies puisque tel est le postulat de ce recueil. Hélène Georges est ici narratrice, témoin et actrice de certaines histoires que l'on suit comme autant de récits de jeunesse (Alain), d'apprentissage amoureux (Camille, Béatrice) et citoyen (Samia). Peu importe qu'elle ait vécu ou soit uniquement dépositaire d'histoires, HG raconte en posant sur ces personnages un regard tendre, d'où peut-être le principe de prendre pour titre de chaque récit le prénom du héros ou de l'héroïne. Certaines nouvelles se terminent de manière déroutante, on aimerait en savoir plus, mais relisez bien en ayant en tête le postulat du vrai, c'est une tranche plus dense  qu'il n'y parait derrière une légèreté apparente. Lorsque Damien va acheter du tabac par exemple, on sent qu'on n'est plus dans le registre de l'anecdote.

Le lecteur de ses précédentes rêveries retrouvera avec plaisir ce trait et cette mise en page si singuliers entre illustration et bande dessinée. Chez Hélène Georges on ne parle pas vraiment de cases mais de plans et de séquences, il n'y a pas de ligne qui délimite vraiment une action d'une autre, comme un rouleau qui défile du début jusqu'à la fin. La première planche de Samia (une des nouvelles les plus réussies à mon avis) est assez caractéristique : dans un même espace, le lecteur découvre le lieu de l'action (la chambre) et Samia enfilant son hidjab dans un mouvement très dansant et élégant. Tout est dit : la dureté de l'apparence (mettre le hidjab pour sortir) et la douceur des personnages dans un même plan. Et oui il y a une densité derrière cette légèreté apparente.

Pour en savoir plus :
une critique sur Bodoï

[Mots-clefs du jour : le comte de Monte-Cristo livre audio gratuit]