Il était une fois

Un lieu extraordinaire se trouve actuellement hébergé jusqu'au 20 janvier 2008 à L'Institut National D'Histoire de l'Art, galerie Colbert [merci Isabelle pour le tuyau]. Ce lieu est la bibliothèque personnelle de Martha Rosler, une artiste américaine qui a travaillé dès les années 70 sur la vidéo (son fameux semiotics of the kitchen), l'accointance texte/images et l'influence des médias (n'hésitez pas à visiter son site officiel). Cette bibliothèque itinérante initiée par le réseau d'art contemporain e-flux a déjà été installée a New York, Anvers et Berlin. Chaque lieu reçoit les ouvrages et objets qui forment le coeur du fonds. Chaque lieu se charge de choisir le mobilier et d'organiser la bibliothèque. Le catalogue de plus de 7800 ouvrages collectés depuis les années 60 est disponible sur le site d'e-flux.


 

 

Une journée chez Martha Rosler

Entrée gratuite. Vous ne pouvez pas emprunter ni acheter les livres, uniquement à consulter sur place [Les photocopies sont gratuites à hauteur de 20 feuilles par jour et par personne]. Mais quelle place ... A droite de l'entrée, une personne vous accueille, vous renseigne, vous invite. A gauche, les étagères, la table en boise entourée de fauteuils un peu vieillis mais radoucis de coussins hétéroclites. Je discute avec le gardien, je m'installe.

mroslerlibrary1Les ouvrages sont numérotés pour chaque (sous-)catégorie. Je note machinalement : Musique, Art, Littérature, Philosophie française, Féminisme & women studies, Espionnage, Irak, Propagande, Documentaire ... Beaucoup d'ouvrages sur la contre-culture, beaucoup anglo-saxons donc précieux pour nous Français. Le premier ouvrage que je pioche sur une étagère est Subculture the meaning of style de Dick Hebdige (1981). J'y trouve un bon égaré (intentionnellement ?) du PIGMENT Laden fur Künstlerbedarf et daté du 13/04/2006. Je l'empoche et intentionne un autre bon (si besoin me réclamer le précédent, vous pouvez garder celui-ci). je passe du temps sur Sound effects : youth, leisure & the politics of rock'n'roll (1981). Je note. Et sur Black is a color de Elvan Zalbunyan (2005), un ouvrage sur l'expression et l'activisme des artistes noirs américains. Je photocopie un article sur Adrian Piper que je suis depuis la formidable expo à l'IAC en 2003, ainsi que la dédicace à M.Rosler de l'auteur sur la page de garde.

Vous pouvez repartir gratuitement avec le catalogue. Vous venez de participer à une performance, une réussite de bibliothèque libre, gratuite et temporaire.